Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
QUI EST QUI ?
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net ?

Accueil
Qui est Qui ?
Musique
Profil

Musique

Maria Sidibé dite Sadio
Artiste Danseuse
Fiche d'identité

Maria Sidibé dite Sadio

Nom:  Maria Sidibé dite Sadio
Occupation: Artiste Danseuse
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?
Biographie

MARIA SIDIBE DITE SADIO, ARTISTE
La prestance de la gazelle
Elle brille comme une étoile filante parmi les nouvelles révélations de la musique en ce début d`année. Sadio Sidibé s`est d`abord révélée au public malien comme une danseuse inégalable et une talentueuse choriste. Mais, aujourd`hui, elle occupe le devant de la scène avec un respectable coup d`essai musical : "Diama". Un premier album qui fait déjà sensation auprès des mélomanes.
"J`avais la passion de la musique. Mais, aujourd`hui je suis tombée amoureuse de cet art", explique Maria Sidibé, l`une des meilleures révélations de la musique malienne de ce début d`année. Cette passion et cet amour pour la musique et la danse se ressentent sur son coup d`essai : "Diama". Un pétillant album, produit par Parè Production (Alassane Soumaoro) et distribué par Aly Landouré, qui vous conduit droit aux pures sources musicales du Mandé et du Wassoulou.
Au menu de l`œuvre disponible sur le marché depuis février dernier, huit merveilleux titres qui vous renvoient à l`éros, à la salubrité, à la grandeur du Mali. "Natan" et "Diarabi" sont déjà savourés par les mélomanes parce qu`au sommet des hits sur la bande FM. Mais, n`hésiter surtout pas à écouter "Diagnè Môgô", "Djebulu", "Sorofé" ou "Diama".
Ce dernier titre célèbre l`humanisme, le cousinage à plaisanterie, la solidarité, la tolérance… qui font du Mali un véritable havre de paix. "Je n`ai pas beaucoup voyagé, mais je sais que beaucoup de peuples envient les Maliens", dit- Sadio de sa voix timide.
Avec une démarche de gazelle et un sourire enchanteur, Sadio paraît timide et réservée. Mais, paradoxalement, cette timidité et réserve couvent une forte personnalité et une précoce sagesse. Comme beaucoup d`enfants issus de milieux défavorisés, ses propos sont fait d`humilité et de modestie. Son parcours artistique est très atypique. Maria de son vrai nom (elle est surnommée Sadio parce qu`elle est la cadette des jumelles), s`est très tôt passionnée pour la danse. "Je ne pouvais pas résister au rythme du djembé et du balafon". Cette passion pour la danse a fait qu`elle n`a jamais pu rester sur les bancs d`une école.
A sept ans déjà, elle était une vedette locale que peu de filles osaient affronter sur les "Fèrew" (espaces publics où se déroulent les manifestations culturelles dans les villages) de Birigo/Gwanta (Kita). Ce qui n`est guère surprenant pour qui connaît ses origines. Dans la famille maternelle, on est cantatrice de mère en fille comme Fanta Sidibé, sa grand-mère, et Fanta Sidibé, l`heureuse mère de la gazelle de Birigo. Mieux, Paul, son frère aîné qui vit actuellement en France, est un virtuose du kamalen n’goni et du djembé. Sa cadette devient alors rapidement sa complice sur scène.
A 12 ans, Sadio est retenue dans la troupe de Birigo pour la semaine locale des arts et de la culture de Kita. Meilleure révélation (danse) de la rencontre, elle séduit au point que les nombreuses sollicitations vont la contraindre à quitter son village pour la cité de l`arachide (Kita).Véritable coqueluche, elle se fraie allègrement un chemin vers la notoriété régionale.
"Elle était venue en concert à Kita. Pendant tout le spectacle, je n`ai pu rester sur place comme si j`avais des fourmis dans les jambes. Et Sali s`est mise à chanter son titre « Nakagnagami », je n`ai pas pu résister parce que c`était l`une de mes chansons préférées. Je suis montée sur la scène. Elle fut si émerveillée qu`elle a cherché à me connaître. Il s`est trouvé que son guitariste, Djélimakan Kouyaté, est un ami à mon frère Paul. Avec l`accord de mes parents, j`ai suivi Sali et Djélimakan à Bamako", explique l`élégante danseuse. Mais, avec Sali, l`aventure a tourné court parce que l`enfant de Birigo ne se sentait pas à son aise dans le groupe. C`est à Kita que la cantatrice Sali Sidibé fait sa découverte.
Veillant toujours au grain afin de permettre à sa sœur d`assouvir sa passion, Paul lui a alors trouvé une place dans la troupe "Babemba" managée par Soumaïla Coulibaly. Maria s`illustre rapidement non seulement pour son talent, mais aussi pour la passion et l`amour qu`elle a pour la danse. "Au sein de ce groupe, j`ai enfin pu produire la plénitude de mon talent. L`encadrement de Soumaïla m`a permis de beaucoup m`améliorer, surtout au niveau de la maîtrise scénique", explique l`élève assidue.
Suite à une sélection effectuée par une chorégraphe sénégalaise, elle avait également intégrée la compagnie de danse classique de Kettly Noël. Ce qui lui permettait de cumuler danse traditionnelle et contemporaine. Malheureusement, des difficultés sociales l`ont contraintes à abandonner cette dernière.
N`empêche qu`elle ne va jamais cesser de conquérir la scène et les mélomanes parce que plusieurs artistes lui font confiance pour la chorégraphie de leurs clips et vidéos. Ainsi, elle a eu la chance d`évoluer aux côtés des très célèbres Coumba Sidibé, Djénèba Diakité, Sali Sidibé, Ramata Diakité, Doussou Bagayogo, Coumba Sira Koïta, Djénèba Sidibé, Broulaye Camara et Seydou Camara (Paix à son âme).

C`est son sérieux, son talent et sa passion qui lui ont aujourd`hui valu le privilège de mettre un premier album sur le marché. "Lorsque je travaillais avec Ramata Diakité, son guitariste Amadou Bosso m`a remarqué. Si j`étais sûre de mes talents de danseuse, je n`avais pas confiance en moi lorsqu`il s`agissait de chanter. C`est Amadou et Ramata qui m`ont donné cette confiance et qui m`ont poussé à sortir un album", explique la jeune artiste.
Maria Sadio Sidibé mise beaucoup sur ce coup d`essai. "Avec Diama, j`ambitionne de confirmer la notoriété que la danse m`a déjà procurée. Mon rêve est de devenir une star comme Oumou Sangaré, Ramata Diakité, Coumba Sidibé, Doussou Bagayogo…", espère-t-elle. La gazelle est aussi consciente que pour réussir, elle doit affronter "les crocodiles" du show biz et les pirates. "Les jeunes artistes doivent se donner la main pour combattre activement la piraterie. Il est temps que nous changions de stratégie en acculant les pirates jusque dans leurs derniers retranchements. Nos aînés se sont résignés. Mais, nous, nous devons nous battre parce que nous avons tout abandonné pour la musique. Dieu n`aide pas quelqu`un qui croise les bras pour l`attendre… Je suis sûre qu`avec le soutien des mélomanes et la mobilisation des journalistes, des producteurs, des autorités, des douaniers, des forces de sécurité, etc., nous pouvons vaincre la piraterie", prescrit-elle.
Malgré les difficultés auxquelles elle est fréquemment confrontée, Sadio s`accroche à sa passion et à son amour. "Je veux réussir pour mieux soutenir ma famille et mes proches. Et Grâce à Dieu et aux bénédictions de mes parents, je parviens déjà à subvenir à mes besoins et à soutenir ma famille", reconnaît l`élégante fille au charme envoûtant.
La vingtaine trébuchante et à la porte de la vie conjugale (elle est fiancée), Sadio se positionne comme l`un des meilleurs espoirs de la musique malienne. Son talent et son sérieux n`ont pas échappé au percussionniste et chorégraphe François Dembélé qui vient de lui faire confiance pour une expérience artistique avec sa compagnie, "Santoro". Et les dons naturels de Maria ainsi que ses qualités morales et sociales lui ouvrent déjà des portes vers le succès, la notoriété, la réussite sociale… la gloire !

Fiche d'identité

Maria Sidibé dite Sadio

Nom:  Maria Sidibé dite Sadio
Occupation: Artiste Danseuse
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?
Profil au hasard
Alfred DAN MOUSSA

Alfred DAN MOUSSA

Directeur general de l`ISTC

Alfred Dan Moussa a eu la lourde tâche de succéder à Hervé Bourges, ancien patron de RFI, à la tête de la prestigieuse union des journalistes francoph
Lire biographie...