Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces.ci    Cuisine    Nécrologie    Publicité
  QUI EST QUI ?
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net ?

Accueil
Qui est Qui ?
Universités
Profil

Universités

Tenin DIABATE TOURE
Sociologue, enseignante-chercheur à l`Université de Cocody
Biographie

Mme Diabaté-Touré Ténin est docteur en sociologie économique. Elle enseigne à l’Université d’Abidjan Cocody. Son œuvre majeure s’intitule « Genre et Construction d’une Paix durable en Afrique : Comprendre pour mieux vaincre la haine dans les sociétés ouest-africaines ». Dans cet ouvrage, elle donne un large aperçu du Genre en tant que concept sociologique et outil de méthodologie de recherches des transformations sociales.

Madame Diabaté Ténin Epouse TOURE, est née à Zuénoula (Côte d’Ivoire). Son père y était Commis des Finances de l’Administration. Il sera réaffecté à Bouaké en 1956.

Troisième d’une famille de dix enfants, la petite Ténin va fréquenter l’école maternelle puis l’école primaire de Filles de Bouaké dirigée par Feu Mme Jeanne FADIGA. Ses études primaires sont sanctionnées par le Certificat d’Etudes Primaires Elémentaires (CEPE) et sa réussite à l’Examen d’entrée en Sixième. Sous la pression de son père, elle sera orientée au Collège d’Enseignement Général Koko (sis à quelques mètres de la Résidence familiale). Les études de premier cycle sont sanctionnées par le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC). Cette fois-ci, elle échappe à « la couverture paternelle » car elle est parmi les meilleures élèves et est par conséquent orientée au Lycée technique d’Abidjan en Seconde AB, puis au Lycée classique où elle obtient son Baccalauréat série A4. En 1974, elle est orientée en Histoire/Géographie à l’Université Nationale d’Abidjan. Après le tronc commun, elle choisit la sociologie en deuxième année. Par ce choix, elle venait de retrouver la vision holistique du développement.

En plus des enseignements précités, elle est formatrice en négociation, médiation et gestion des conflits, puis en cohésion sociale. Plusieurs organisations de la société civile ont déjà bénéficié de ses enseignements.

En ce qui concerne ses différentes qualifications, elle est professeur vacataire dans des institutions (Chaire ou Centre de Recherche pour la Paix) et établissements de formation supérieure.

Sur plan des activités extra universitaires et professionnelles, c’est une activiste de la société civile. A ce titre, elle est la Présidente de l’Association OASIS de la Solidarité sociale qui encadre une centaine de jeunes volontaires aux actions de développement durable.

Elle est Présidente du Réseau des Femmes Musulmanes D’Afrique-Section Côte d’Ivoire (REFMA-CI). Elle est membre du Comité de pilotage du Réseau des Femmes Musulmanes d’Afrique et Membre du Secrétariat permanent dont le siège est logé à Dakar (Sénégal). Le REFMA-CI a réalisé plusieurs activités depuis son lancement.
Enfin, elle a participé et prononcé plusieurs séminaires et conférences en Côte d’Ivoire et dans le monde.

Au titre des loisirs, elle aime la lecture, le football, la gymnastique, le voyage et les découvertes.

Au titre des décorations, Mme Diabaté Touré Ténin, est Chevalier du Mérite de la République de Côte d’Ivoire.

Curriculum Vitae

Le 2 Novembre 1976, Licenciée ès Lettres, option Sciences sociales appliquées, elle est recrutée comme Sociologue Aménagiste au Département Urbanisme du Bureau National d’Etudes Techniques et du Développement (BNETD). Elle va évoluer dans une équipe technique pluridisciplinaire tout en suivant parallèlement ses études universitaires. En 1977, elle obtient sa Maîtrise en Sciences Sociales et bénéficie d’une bourse pour poursuivre ses études à l’Université de Columbus à OHIO aux Etats Unis. Elle y renonça en dernière minute et se consacra pleinement à ses activités professionnelles. A cet effet, plusieurs missions techniques et d’études socio-économiques dans le cadre de l’élaboration des Plans d’Urbanisme directeurs et de détails des villes ou des villages, l’emmènent à parcourir le territoire national.

Fin 1977, le BNETD est dissout. Mme Diabaté Ténin Touré est mise à la disposition du Bureau Central des Etudes Techniques (BCET) comme Sociologue Urbaniste. En 1982, elle est réaffectée à la Direction des Etudes et Planification du Ministère chargé des Travaux Publics. Elle conduira le volet sociologique du Premier Programme de Développement Urbain de la Ville d’Abidjan (PDU1). Dans ce cadre, elle va exécuter un programme de formation à l’attention des Assistantes et assistants sociaux aux techniques d’hygiène et d’assainissement en milieu urbain en collaboration avec la Société des Terrains Urbains (SETU).

En 1984, elle est parallèlement consultante auprès de cabinets d’Architecture et de l’US-AID (RHUDO). Elle est recrutée comme coordonnatrice du projet de partenariat avec l’Institut national de Formation Sociale, où les élèves assistantes sociales en fin de cycle bénéficient d’un renforcement de capacités en animation urbaine. Après la formation initiale, les villes de Bouna et Dabou accueilleront les stagiaires durant deux mois pour les pratiques de terrain avant leur affection.

Au Cabinet Cauris Architectes, elle est sollicitée pour la réalisation d’études socio-économiques et d’aménagement pour la construction de marchés dans les petites villes de l’Intérieur. Elle participe à l’étude de la reconstruction de la ville de Kouto pour la mise en place de la Mutuelle des cadres de cette localité. Avec Cauris Architectes, elle réalisera des études dans les ensembles agro-industriels de Palmindustrie Blidouba et Neka. De 1986-1887, elle est recrutée dans le cadre d’un programme comme chef du bureau des projets neufs de Palmindustrie.

En novembre 1987, elle est coordonnatrice du premier séminaire sur la problématique de l’habitat économique en Côte d’Ivoire, appuyé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour le compte du Ministère en charge de l’urbanisme. Elle est ensuite sollicitée en tant que Consultante, par les Grands Travaux pour étudier la vision urbanistique du Président Houphouët Boigny. A cet effet, elle entreprit une étude comparative avec la vision du Président George Washington des Etats-Unis. Les conclusions pertinentes découlant de cette étude lui ont valu la réalisation des enquêtes socio-économiques sur les marchés en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’étude sur les marchés de gros.

Parallèlement, elle est vacataire à l’Ecole Nationale d’Administration où elle dispense les cours d’animation rurale au cycle moyen de l’Administration territoriale et des cours d’aménagement du territoire au cycle supérieur dans le cadre de la formation continue du personnel Cadre.

A partir de 1989, elle est souvent sollicitée comme Sociologue économiste consultante à la Banque Africaine de Développement (BAD) sur des missions d’évaluation et de supervision de projets de développement dans des pays de l’Afrique francophone, ce qui lui a permis de visiter plusieurs pays. Avec les autres institutions internationales, Banque Mondiale, PNUD, autres agences des Nations Unies (FAO, UNFPA, PAM, UNICEF), BIT, l’Union européenne, elle a participé à la réalisation de plusieurs études et projets. Ainsi, avec l’Union européenne et l’OCPV, elle a contribué en 1995 à la formation de 650 commerçants grossistes dans le cadre de l’aménagement et la construction du marché de gros de Bouaké.

Les expériences des études sur les marchés et leurs lieux d’approvisionnement sur l’ensemble du territoire ivoirien, vont lui ouvrir un champ d’investigations fertile d’où elle va tirer en 1992 son sujet de Doctorat Troisième Cycle : Comportements socio-économiques des Paysans de la Basse Côte d’Ivoire.

En 1993, elle est recrutée comme Enseignante-Chercheure par l’Université Nationale de Côte d’Ivoire. Elle est affectée au Centre Universitaire de Bouaké, puis à l’Université de Cocody Abidjan à l’Unité de Recherche et de Formation (UFR) Science de l’Homme et de la Société. Elle assurera au département de Sociologie et à l’Institut d’ethno-sociologie, successivement les enseignements de Sociologie générale, de Méthodologie et Techniques d’enquête, de Planification économique et sociale, de Sociologie urbaine, de Management de Ressources Humaines (DESS).

Formatrice en Management des Projets et des Ressources Humaines, elle a animé des enseignements au Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres (CAMPC) et contribué ainsi à la formation de plusieurs cadres africains.

En tant que Sociologue du développement, elle se perfectionne en Genre et Développement et en devient très vite experte. Dans ce cadre, elle a été sollicitée sur plusieurs études, projets et sessions de formation pour le renforcement des capacités de certaines organisations de la société civile.

Distinctions et publications

Son dernier ouvrage : Genre et Construction d’une Paix durable en Afrique : Comprendre pour mieux vaincre la haine dans les sociétés ouest-africaines, donne un large aperçu du Genre en tant que concept sociologique et outil de méthodologie de recherches des transformations sociales.

Elle a d’autres ouvrages en chantier, notamment sur la Consultance en Afrique : Méthodologie et Pratiques.



LU DANS LA PRESSE :

Art et Culture
Littérature / Vaincre la haine dans les sociétés ouest-africaines: Les formules du Pr Diabaté Tenin Touré

Publié le samedi 12 mars 2011 par www.eburnews.net - La violence physique et psychologique comme manifestation de la haine dans le contexte de l`Afrique actuelle. C`est le contexte de l`oeuvre majeure du Pr Diabaté-Touré. L`échantillon sur lequel l`auteur a focalisé son attention est le district d`Abidjan, une zone très représentative de la sous-région. Pour elle, la femme joue un rôle primordial dans la chaîne de la paix. Qu`elle soit salariée ou qu`elle évolue dans un milieu rural, la femme reste en effet, le nombril de la société. C`est aussi la raison pour laquelle la femme, objet de violences, paie un lourd tribut en cas de conflit.

En zone de conflit, "le corps de la femme devient un véritable champ de bataille", explique, par ailleurs, la sociologue-économiste Diabaté Tenin Touré, en ce sens que les viols et autres souillures subies par les femmes du camp ennemi visent à saboter les fondements même de leur société. C`est pourquoi, dans sa volonté de contribuer à la construction d`une Afrique tolérante et prospère, l`auteur définit trois axes: le développement humain durable, la femme productrice, notamment dans le secteur informel, et les jeunes, qui constituent 45% de notre société. Le cas des alliances ethniques qui ramènent à un passé commun est également abordé par notre sociologue.

"Si vous contribuez à créer des êtres violents, vous allez récolter la tempête", avertit l`auteur qui n`en est pas à son premier essai. "Genre et construction d`une paix durable en Afrique" est un ouvrage de 400 pages édité par les Editions du Cerap.

Mme Diabaté est titulaire d’un Doctorat en sociologie économique. Elle est Enseignante-chercheur à l’Université d’Abidjan Cocody.

Professeur de Management (dans les cycles DESS et Master) et Formatrice en management des Ressources Humaines, de projets, en cohésion sociale et en Prévention et gestion des conflits. A ce titre, elle est depuis 1989 Consultante pour des organismes tels que le PNUD, l’UNICEF, l’UNFPA, la FAO, le FIDA, le PAM, le BIT, la Banque Mondiale, dans le domaine des études, de l’évaluation des programmes de développement et du renforcement des capacités des ressources humaines.

Edgar Kouassi

Fiche d'identité

TeninDIABATE TOURE

Nom: Tenin DIABATE TOURE
Naissance: 23 Mai 1952
Lieu: Zuénoula
Nationalité: Ivoirienne
Occupation: Sociologue, enseignante-chercheur à l`Université de Cocody
Autre
fonctions:
Présidente nationale du Réseau des Femmes Musulmanes d’Afrique (REFMA-CI)
Famille: Mariée et mère de famille
Photos


Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?
Profil au hasard
Basile BOLI

Basile BOLI
Ancien footballeur professionnel
Arrivé dans l`Yonne (France) avec son frère Roger, Basile Boli intègre une première fois l`équipe première lors de la saison 1982/1983, pour en deveni

Lire biographie...